GalerieAccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 3° partie==>VERIFICATION ET MODIFICATION ARMES PN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HOFFER
Sheriff Adjoint
Sheriff Adjoint


Messages : 1223
Date d'inscription : 12/04/2009
Age : 61
Localisation : Saint Etienne

MessageSujet: 3° partie==>VERIFICATION ET MODIFICATION ARMES PN   Mar 23 Juin - 20:09

DEPART DU COUP
L'appuis sur la détente, libere le chien qui repoussé par le ressort, se rabat, SANS ACCROCHER LE CRAN DE DEMI-ARME... ni taper la carcasse avant son abattu complet....
Dans le meme temps, le doigt élévateur glisse sur la pente du rochet, et viens se mettre dans une nouvelle encoche du rochet...
Vers la fin de sa course, la came cylindrique pentée située sous le chien, viens se mettre dans la forme en demi-lune du verrou d'indexage, et s'en rend solidaire...

RECHARGEMENT
Arme mise au cran de demi-armé, le barrillet doit pouvoir tourner librement dans un seul sens, et les CLIC-CLIC qu'on entend sont ceux du doigt élévateur, qui passe toutes les encoches du rochet et qui est repoussé par son petit ressort...
la détente ne doit pas pouvoir etre actionnée directement...elle doit tenir a un appuis modéré, et aussi aux chocs que pourrait subir l'arme en tombant, par exemple.


LA DETENTE - GACHETTE,tout d'abord une explication:

La détente ,c'est la piece que l'on presse et qui fait partir le coup suite a une cinématique plus ou moins compliquée...
La gachette, c'est la pièce qui libère le chien ...

Sur nos révolvers à poudre noire, c'est souvent une seule et même pièce, mais dans les armes modernes, ces pièces sont généralement complétement disociées...la détente commande la gachette, mais ce ne sont pas les mêmes pièces... je voulais que ce soit clair avant de commencer...

La détente donc, est articulée sur un axe , généralement une vis qui traverse la carcasse... un jeu minime est conseillé, mais sur certaines répliques, le jeu est important, ce qui est préjudiciable a la fiabilité du départ du coup, et a la longévité de cette piece. Pas vraiment de possibilité d'y remédier mis a part acheter le kit de pieces de rechange....et esperer...
En partie haute de la detente, se trouve le bec qui sert de gachette et qui vient se mettre successivement dans 2 usinages du chien : le cran de demi-armé et le cran de l'armé.

Ce bec est généralement traité anti-usure ( sauf certaine marques de piètre qualité...), et il est malvenu d'y toucher sous peine de déteriorer le lacher de l'arme, de rendre l'arme dangereuse, ou de modifier l'angle du chien a l'armé...Néemoins, il arrive qu'il soit tellement maté, avec des arretes vives formées par la deformation, qu'on peut se permettre de legerement poncé les bords du bec, si celui ci a tendance a gratter ou accrocher....

Car sur certaine armes, le fait de faire un laché "coulant" et tout doux, fait que le chien s'abat, mais soit racroche a mi course, soit, se bloque carrément au cran de demi-armé...
C'est malheureusement due une grossiere erreur d'usinage du chien ! et c'est un probléme que j'ai souvent vu chez Pietta ( 1858, 1851, mais aussi sur des armes comme le LEMAT ), et qui est quasi sytématique sur les dernieres fabrications de Palmetto.... Dans ce cas, le bec de gachette est souvent maté, et donc, un coup de lime ne le bousillra pas plus... mais le fait de limer le bec risque de le reduire en taille, et si sa taille diminue, le chien aura ses positions d'armés de moins en moins en arriere...Il y a risque de ne plus avoir assez de course pour que le chien ai assez de force pour taper l'amorce... en plus de ça, sur les colts, c'est le chien qui serte de mire pour la visée... si celui ci voit sa position d'armé se modifier suite a un probleme de bec de gachette qui se matte ou diminue de longueur, ça va forcément modifié la prise de visé, et l'arme aura tendance a tirer de plus en plus haut .

Dans tous les cas, la meilleure solution, est d'acheter le Kit de piece de rechange...en esperant que l'ensemble chien/ detente-gachette, soit mieux usiné...
Il est possible de refaire ça a partir des pieces defectueuses (j'y arrive de temps en temps, quand le probleme a rattrapper n'est pas ...irratrapable...), mais là , ce n'est plus du domaine de l'amélioration, mais de la refabrication....a conseiller qu'aux trés bons mecano armuriers....


LE CHIEN,encore lui, cette fois, on va s'interresser à sa partie basse ... il est donc monté sur un axe, là aussi, un jeu minimum est préférable. Surtout dans le sens perpendiculaire à sa rotation, car sur les colts, je le répete, le chien C'EST LA MIRE de visée... si il a du jeu ( surtout a l'armé) , ça risque d'engendrer des différences de prise de visées et donc avoir une arme qui ne groupe pas, et ce ne sera pas la faute du canon !.... là aussi, pas grand chose a faire, hélas, sinon acheter un kit de piece de rechange et esperer que le chien commandé aura moins de jeu...


Il arrive aussi que le chien lorsqu'il s'abat, vienne frotter a l'entré de son logement dans la carcasse. C'est souvent du a une mauvaise perpendicularité , soit du trou d'axe dans le chien, soit de l'axe lui meme. On remédie a ça en cassant un angle a la lime sur la partie du chien (souvent un angle vif) qui vient taper la carcasse.
Tant qu'on y est, on peut aménager un léger angle de guidage a l'endroit ou la carcasse est meurtrie....
On peut aussi tout simplement acheter un chien neuf .

Il comporte suivant sa conception, soit un usinage dans lequel vient se loger le ressort principal, soit une petite roulette qui , théoriquement, améliore la souplesse de la liaison . Il arrive que cette roulette ne tourne pas, soit parqu'il y a des bavures métalliques, soit parce que l'axe de la roulette est tordu.
Dans tous les cas, il faut chasser l'axe a l'aide d'un chasse goupille... une fois demonté, il faut poncer légerement le logement de la roulette, et vérifier que la roulette n'a pas de bavure; on peut chanfreiner légerement les deux face de la roulette, intérieur, exterieur .

Si l'axe est tordu, on peut le remplacer par une goupille, un morceau de clou , bref, je vous laisse faire votre soupe....
au remontage , la roulette doit pouvoir tourner sans effort sur l'axe...mais sans trop de jeu... bon bricolage !

Le cran de demi-arméLe chien a aussi le cran de demi armé qui est parfois maté si l'arme a des soucis de lacher qui bloque au cran de demi-armé... Ce souci ne va d'ailleur qu'en empirant, car un chien qui accroche la gachette lors de son retour vers l'avant, va focément avoir son logement de demi-armé qui va "s'ouvrir", et il raccrochera donc de plus en plus fréquament, jusqu'a ce qu'il soit quasiment impossible de tirer sans que le chien soit bloquer net avant sa percussion de l'amorce.

Cet angle vif doit etre préservé et si il est maté, on peut se permettre de le relimer un poil ...
lorsque le chien est au cran de demi armé, on ne doit pas réussir a actionner la détente (ne forcez pas en essayant ! ça risquerait de le casser ) et le chien doit rester dans cette position.
Si ce n'est pas le cas : gros souci ! L'arme comporte un risque de départ involontaire. Achetez le kit de piece de rechange!

Le cran de l'arme quand a lui, doit être modifié avec grande prudence...c'est lui qui détermine en partie le poids de la bossette ( la tension du ressort principal ne joue que pour moitié dans le poid de la bossette) Si on augmente l'angle rentrant, le poid de la bossette vas etre augmenté...si on reduit l'angle, le poid va diminué, jusqu'au point ou le bec de gachette ne tiendra plus , ou risquera de partir au moindre choc : HYPER DANGEREUX !!! Parfois, meme sur une arme neuve, ce poids et dangereusement faible ! Un poid de detente faible risque , a l'usage, de devenir dangereux !

Les bons tests a faire lorsque le chien est armé (et arme vide bien sûr !) :
- On repousse fortemment celui ci et il doit tenir !
- On frappe assez sechement la poignée de l'arme sur une surface en bois, le chien doit tenir !

Ce fond de cran de l'armé, peut etre lui aussi poli a la feutrine et a la pâte a roder, mais a la main et en respectant bien l'angle rentrant du cran, ainsi que son angle vif ! Ca permet d'adoucir une detente qui "gratte"...

Dans tous les cas, évitez d'y toucher si vous n'etes pas sur de ce que vous faites... si vous vous loupez, et plusieur fois de suite, dans l'angle et la profondeur du cran, le fait de relimer et relimer, va repousser le cran d'armé sur le chien, avec pour conséquence, un chien qui s'armera de moins en moins en arriere... et ça modifira donc la prise de visée, qui sur l'arme la fera tirer de plus en plus haut.... de plus, ce faisant, vous risquez de plus en plus que le chien raccroche au cran de demi-armé...





Bref, si vous le sentez pas, l'achat du kit de pieces detaché est la meilleure solution.
Mais ceux qui ont une âme d'ajusteur vont pouvoir s'en donner a coeur joie, jusqu'a obtenir , avec la combinaison des tensions de ressort principal et de détente (voir plus bas) , une detente parfaite ! N'oubliez pas de finir le travail par un beau polissage du cran, et en laissant l'arrete bien vive...

LE DOIGT ELEVATEUR solidaire du chien par l'intermédiaire d'un axe ou d'une vis, cette petite piece est trés importante dans l'onctuosité du mécanisme...

On peut facilement la polire intégralement et casser tous ses angles , sauf celui qui vient en contact avec le rochet du barillet.

Elle est équipé d'un petit ressort qui a parfois besoin d'etre retendu, ce qui a pour effet de redonner un peu de vigueur au doigt, et d'avoir des "clic-clic-clic", propres et net, lors de la rotation en mode "rechargement", du barillet....
Sur une arme ou on a beaucoup forcé sur le chien pour faire tourner le barillet, il arrive que cette piece se soit maté... parfois au point qu'elle arrive difficilement a remplir son role... redonner la forme d'origine a la lime puis au papier fin, avec un angle assez vif remedie souvent au probleme...bien sur, c'est si il n'a pas été cassé, auquel cas il n'aura de toute facon plus la bonne dimension pour pousser jusqu'au bout, le barillet.

Enfin, le doigt élévateur prend place dans un logement assez inacessible de la carcasse... certains problèmes de mécanisme qui "gratte", viennent de là, et un polissage des surfaces en contact avec le doigt élévateur permet d'améliorer ça... ne pas hésiter a casser un peu les angles coupants de ce logement....

LE VERROU d'INDEXAGE du BARILLET c'est cette pièce en "L" qui vient immobiliser le barillet.


On peut elle aussi, completement la polir a la pate a roder et au dremel. Par contre, ne touchez pas aux angles vif de la partie du doigt qui vient se mettre dans les encoches du barillet si ça fonctionne correctement !!! Le fait de polir les 2 faces latérales qui font ressort, permet de gagner un peu en onctuosité du mécanisme...et permet aussi de regler certains problémes de verrou qui sont relachés trops tard.
En effet , si le verrou est relaché presque sur la fin du mouvement d'armement, il risque de mater l'entrée des encoches du barillet plutot que de se mettre en place sur la partie cylindrique du barillet.
Pour le faire lacher plus tôt, on peut limer la branche en contact avec le chien de quelques dixiemes, en gardant l'angle penté du haut, et en repollissant proprement...



Lorsque le verou est relaché trops tôt (le pire c'est quand il se re-verouille alors que le cran de demi-armé n'est même pas atteint ) on peut essayer de remédier au probléme en modifiant la tension des 2 branches-ressort , mais c'est généralement peu fiable...il vaut mieux investir dans un nouveau verrou...
On peut aussi tenter de rendre un peu d'angle vif a la partie femelle en demi-lune (avec une petite lime ronde ) mais là encore, le resultat n'est pas fiable...

Il arrive assez souvent que le jeu important que le verrou laisse au barillet nécessite de le changer... On trouve le verrou d'indexage dans les kits de pieces de rechange. Il faut généralement retoucher légerement les pieces neuves car elles sont fabriquées un poil plus large que prévu, pour pouvoir s'adapter a tous les revolver, aprés une légére séance d'amincicement en largeur.
La carcassse a elle aussi parfois souffert, et le logement du doigt c'est infimement agrandi ...c'est pour ça qu'il faudra une grande rigueur pour n'affiner QUE le bout du doigt (pour qu'il rentre dans toutes les encoches du barillet) et ne pas retoucher le bas du doigt si celui ci rentre correctement dans le trou de la carcasse.

Sur cette photo, on voit la partie a polir pour l'ajustage du verrou. le poncage doit etre effectué obligatoirement de ce coté et legerement en pente pour rentrer tel un coin dans les encoches .
Le but étant, bien évidement, d'avoir juste le jeu nécessaire pour que le doigt rentre correctement dans toute les encoches du barillet, sans jeu. Bons réglages !
Et ne soyez pas trops viril sur le papier a poncer, si la cote idéale est bouffée, il faudra se fendre d'un nouveau kit de pieces de rechange... procédé par petits coups et verifier souvent en fesant faire un tour complet au barillet.

La partie droite de la carcasse sur laquelle frotte l'ensemble du doigt d'indexage peut aussi etre poli pour amélioré le mécanisme...ainsi que la partie du chien sur laquelle vient s'appuier la branche ressort ...

LE RESSORT DOUBLE: ce ressort situé dans le pontet a double fonction :

Un coté permet la tension du doigt d'indexage. En générale, il est bon que cette tension soit relativement bonne , mais pas extreme.
Barillet enlevé, on doit pouvoir le repousser dans son logement avec le doigt dans la carcasse... maxi 1 kilo de pression. Au dela, la sortie du verrou risque de mater le barillet profondément, a la longue...

L'autre joue un role important dans le poids de détente vu que c'est celui de ...la detente! mais il joue son role surtout pour la course morte de la détente, avant qu'elle atteigne son point dur , qu'on appel la bossette, et qui est le dernier effort a passer avant que le chien ne s'abatte.
On peut modifier modérement ces deux tensions en tordant + ou - , mais toujours légérement ces 2 ressorts...Ils ne sont pas trops fragiles, mais il vaut mieux ne pas trops les tordre non plus.... faites ces modifs en plusieurs fois , et en essayant a chaque modification de la tension.

On peut aussi baisser le poids de détente sans toucher aux lames du ressort en glissant une petit rondelle sous le ressort avant de le revisser, mais on réduit aussi la tension du ressort du doigt d'indexage... il faut le savoir...

LE RESSORT PRINCIPAL ou RESSORT DE CHIEN:ce ressort situé dans la poignée, permet le maintient du chien dans ses crans de demi-armé et d'armé, ainsi que la frappe du chien contre l'amorce.

Certains modèles ont des vis de tension de ressort, mais généralement leur action se limite a peu de différence de tension.

Trop tendu, le chien va etre dur à armé, et le poids de bossette de la détente risque d'être important...
Pas assez, et c'est la bossette qui risque d'etre trop légere...

Pour augmenter la tension du ressort, on peut réduire sa courbure en tentant de l'aplatir un peu.... un peu, c'est de gagner 1 a 2mm maxi !, pas de le mettre plat !

Sur une arme neuve dont le ressort est franchement trop dur, la solution est de l'amincir un peu avec une meuleuse, en enlevant la matiere sur ses 2 cotés minces, dans le sens de la largeur, et PAS de l'epaisseur...


Si ce ressort actionne le chien par l'intermédiaire d'une roulette, il est utile de polir la partie ou cette roulette est en contact...encore une chose infime qui contribura au final, a une bonne onctuosité du mecanisme.

_________________
bonjour a toi Invité
Jean-Michel

je suis

http://western-petoires.forumactif.org/profile.forum
Revenir en haut Aller en bas
http://western-petoires.forumactif.org/
 
3° partie==>VERIFICATION ET MODIFICATION ARMES PN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Restau chinois dans le coin de la salle d'armes
» modification pot origine
» Adaptation du cylindre 125 YZ sans autre modification
» verification du condo...
» Modification chicanes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Western Pétoires :: Divers :: Trucs et Astuces-
Sauter vers: